La gestion de la crise du coronavirus en Corée du Sud : un exemple à suivre

Quiconque a déjà visité la Corée du Sud conservera un souvenir du civisme généralisé de la population. C’est ce qui explique en grande partie ce qui a permis à la Corée de maîtriser l’épidémie de coronavirus sans avoir à fermer les commerces et les transports dans le pays. Alors que l’Occident se voit dans l’obligation de prendre des mesures extrêmes pour endiguer la crise à l’intérieur de ses différents pays, que peut-on apprendre de la Corée ?

Les Coréens : un peuple humain et attentif les uns aux autres

Si vous avez la chance de pouvoir voyager fréquemment et que vous êtes un jour passé par Séoul ou une autre ville du territoire sud-coréen, vous avez sans doute été frappé par la gentillesse de ses citoyens. Bien que réservés, les Coréens mettront tout en œuvre pour aider un proche ou même un touriste dans une situation qui le nécessite. Si vous n’y êtes pas encore allé, il est temps de préparer votre prochain voyage et de faire votre demande de passeport en ligne, si le vôtre n’est plus à jour.

civisme n’est qu’une des nombreuses qualités de ce peuple, respectueux les uns des autres, mais aussi de leur environnement. Les grandes avenues de la capitale sont d’une propreté sans reproche tout autant que les petites allées d’Hapjeong où l’on trouve des cafés et des bars cosy ainsi que des restaurants de cuisines variées. Un endroit où il fait bon se perdre de jour comme de nuit.

Cela vaut aussi pour Yeouido, le Wall Street coréen consacré à la finance. Ce quartier forme une presqu’île, au bord du fleuve Han, où l’on peut se balader dans un gigantesque parc, surplombé par des gratte-ciels futuristes. C’est d’ailleurs cette surprenante capacité d’unir la tradition à l’avenir qui fait la force du paysage de ce pays.

Le traitement de la crise du coronavirus en Corée

La Corée du Sud fut le second pays à faire face au coronavirus et il dut faire face à une contamination très rapide. C’est lors d’un rassemblement religieux, où des milliers de croyants priaient en se donnant la main, que le virus s’est propagé, littéralement du jour au lendemain. Et pourtant, alors que la Corée n’a pas eu le temps de se préparer, le pays n’a jamais été mis en quarantaine.

De plus, les transports en commun ont continué de rouler comme à l’habitude, les entreprises ont poursuivi leur routine habituelle et les marchés n’ont jamais été pris d’assaut par les habitants. Tout s’est déroulé dans le calme et aujourd’hui la propagation du virus s’est largement réduite, comme en Chine. Ce qui laisse à penser qu’il y a certainement des leçons à apprendre de la gestion de crise sanitaire par le gouvernement et le peuple coréen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *